Je peux vous aider à
connecter avec le Tarot

d'une façon personnelle et intuitive.

Ma "story"

Le tarot, un cheminement de vie

Mes valeurs spirituelles ont toujours occupé la première place sur l’échelle de mes priorités. Depuis les premières lueurs de ma conscience, la question de Dieu, de notre place dans l’univers et de notre raison d’être a toujours suscité des questionnements et une recherche incessante dans ma vie. Le tarot s’est imposé dans ce courant jusqu’au jour où j’ai décidé d’en faire l’outil de choix pour mon développement personnel et spirituel.

Raconter ma vie avec le tarot OU le tarot raconte ma vie

Pour illustrer ce cheminement, je vous raconte une partie de ma vie en associant chaque phase ou leçon avec un des arcanes majeurs du tarot. Évidemment, je ne dis pas tout, ce serait vraiment ennuyeux. En fait, je vous relate les phases qui ont eu une profonde influence sur mon cheminement spirituel. En effet, le tarot illustre le chemin du Fou depuis son incarnation dans le monde jusqu’au retour à la Source. Chaque arcane majeur constitue un jalon ou une étape où le Fou doit acquérir une nouvelle connaissance qui le fait grandir sur le chemin de la vie. Pour moi, ces étapes constituent les moments les plus significatifs de ma vie.

Ainsi, dans la tradition du tarot, on appelle l’odyssée du Fou ce cheminement jusqu’au retour à la Source. Alors, le tarot décrit en fait notre cheminement à tous dans cette vie sur Terre. C’est la raison pour laquelle le tarot vient nous chercher dans nos tripes, qu’il résonne en chacun de nous. Alors, pour vous donner une idée de la façon dont nous pouvons associer les leçons du tarot à notre vie personnelle, je vous livre ici mon propre cheminement spirituel. Je considère que notre raison d’être sur Terre ne constitue qu’une étape de plus dans notre odyssée spirituelle qui s’échelonne sur une période infinie.

Et à l’instar du Big Bang de l’univers, nous avons tous vécu le moment zéro (0), le point d’éveil, je dirais, de notre cheminement spirituel. Alors voici comment cela s’est produit pour moi. À chaque étape ou leçon, je mets entre parenthèses la carte de tarot qui symbolise ce passage de vie.

Le Fou et mon éveil spirituel

Le moment le plus marquant pour moi a été la mort de mon père (la Mort) lorsque j’avais 8 ans. Ce fut le Jour 0, le début de ma vie spirituelle (le Fou). Cet événement a teinté toute mon histoire de vie jusqu’à maintenant. Le jour suivant la mort de mon père, j’ai déménagé pour changer d’appartement, de ville, d’école. Tout fut soudain et traumatisant (la Tour). Les années qui ont suivi furent difficiles sur le plan émotionnel, mais elles ont forgé mon caractère. Je suis devenue plus forte, plus affirmative (la Force).

La Grande Prêtresse me fait un "coucou" retentissant


Mais un événement spécial est survenu le soir précédant la mort de mon père. Cela a éveillé chez moi le besoin de chercher des réponses et découvrir la vérité sur notre passage sur Terre (la Justice) et sur Dieu (l’Hiérophante). Ce soir-là, j’ai su d’avance que mon père allait mourir le lendemain. Je l’ai su comme ça, intuitivement, et j'ai eu très peur. Outre le traumatisme de sa mort, je fus traumatisée aussi par cette intuition qui s’est révélée vraie (la Grande Prêtresse).

Mais ça ne s’est pas arrêté là. En effet, dès cet instant j’ai continué à vivre des épisodes paranormaux, soit en rêves, en visions ou en intuitions (la Grande Prêtresse – la Lune). C'était très inconfortable, même épeurant. Lors de mon adolescence, j’ai décidé que je consacrerais toute ma vie à ma quête spirituelle pour comprendre ces phénomènes. D’ailleurs, je ressentais constamment un grand besoin d’entrer en relation avec Dieu où ce qui s’en rapprochait.

Par ailleurs, j’aimais beaucoup la solitude (l’Ermite) et j’avais une vie intérieure intense (Grande Prêtresse). Cependant, ma vie extérieure se poursuivait comme une adolescente ordinaire : j’allais à l’école, je regardais les garçons (les Amoureux) et je pratiquais le kung-fu (l’Hiérophante).

Le Tao jette les bases de ma spiritualité

D’ailleurs, le Kung Fu fut un autre jalon important pour moi (la Roue de Fortune). J’y ai découvert la force de l’esprit sur la matière (la Force – le Magicien). J’ai compris que la vie était bien plus qu’une histoire de matière. L’enseignement que j’ai trouvé dans cet art martial, basé sur les principes du Tao, m’influence encore aujourd’hui. J’ai affermi mes capacités intuitives (la Grande Prêtresse) encore plus avec cette approche. Et je peux affirmer aujourd’hui que les enseignements du Tao ont forgé ma spiritualité beaucoup plus que mon éducation chrétienne.

Une brèche dans le futur

De plus, je retiens une anecdote de mon adolescence qui a renforcé ma conviction d'être intuitive voir psychique. À 16 ans, je rêvais d’avoir un jour un enfant (l’Impératrice). Je le voyais très bien dans ma tête : il était conçu avec un père venant d’un autre pays. Mon fils devait avoir le teint basané, et les cheveux noirs. C’était une impression très nette, sans aucune ambiguïté, (la Grande Prêtresse) qui s’est imposée dans mon esprit, et je n’en doutais aucunement, mais qui s’est évaporée tranquillement avec le temps.

Par ailleurs, j’aimais beaucoup la solitude (l’Ermite) et j’avais une vie intérieure intense (Grande Prêtresse). Cependant, ma vie se poursuivait comme une adolescente ordinaire : j’allais à l’école, je regardais les garçons (les Amoureux) et je pratiquais le kung-fu (l’Hiérophante).

Sortir de sa zone de confort et apprendre l'hébreu

À 20 ans, j’ai décidé de quitter ma petite ville québécoise pour aller vivre une aventure à Toronto (le Chariot) afin d’apprendre l’anglais (le Fou). J’avais vite compris que l’anglais serait un atout important (le Magicien) dans ma vie professionnelle et personnelle. Quelle intuition ! (la Grande Prêtresse) L’anglais a été l’outil le plus important et utile de toute ma croissance personnelle et professionnelle. 

Durant cette période, j’ai vécu dans une famille juive qui m’a appris à vivre selon le judaïsme. Conséquemment, cette incursion dans cet univers a eu un impact profond dans ma vie spirituelle puisque je suis tombé en amour avec la langue hébraïque. En effet, j’adorais ces soirs du shabbat où le maître de la maison récitait des prières en hébreu. J’étais attirée sans savoir pourquoi. J’ai eu la réponse plus tard dans ma vie.

Une vision qui se manifeste dans la matière

Par ailleurs, j’ai vécu une vie sociale très intense à Toronto (l’Hiérophante). C’est là que j’ai rencontré le père de mon enfant. Et vous savez quoi ? J’ai mis au monde un fils au teint basané et aux cheveux noirs (l’Impératrice). Je ne me souvenais plus de cette vision de l’adolescence, mais quand j’ai vu mon fils à sa naissance, je l’ai reconnu ! C’était le même enfant que j’ai imaginé à 16 ans (la Grande Prêtresse).

Alors, j’ai compris qu’on pouvait manifester nos pensées dans la matière (le Magicien), ce qui a renforcé les enseignements reçus durant mon adolescence. Mon fils est ma plus grande fierté et mon plus grand bonheur (le Soleil). Il est aujourd’hui un jeune homme heureux, plein de talents (le Magicien) et fermement engagé sur le chemin de sa pleine réalisation (le Monde).

Une mutation nécessaire

Devenir mère (l’impératrice) fut également un moment charnière dans ma vie. Tout a changé à partir de ce moment (la Roue de Fortune). Cependant, cet événement heureux fut suivi de ce que j’appelle aujourd’hui mon « Moyen âge ». Une période d’une dizaine d’années (la Lune) où j’ai dû confronter mes démons personnels (le Diable).

Pendant ce temps, je me suis séparée du père de mon enfant (la Mort), je suis retournée au Québec avec mon fils sans un sou (le Fou), mais avec l’espoir d’une vie meilleure (l’Étoile). Cependant, cet espoir s’est manifesté plus tard quand j’ai réussi à faire la paix avec la mort de mon père. En même temps, j’ai travaillé fort pour accepter aussi mes dons psychiques (la Tempérance) qui me faisaient franchement peur. 

À la recherche d’un sens à ma vie professionnelle

Entretemps, j’avais étudié en informatique, mais très vite je fus confrontée à la pénurie de travail des années 80. Grâce à mon déménagement à Toronto (la Mort), j’ai pu trouver des emplois intéressants. Mais comme j’adore lire et écrire, j’ai vite appliqué mes connaissances en informatique dans le domaine du secrétariat et de la traduction (le Magicien). 

Au début, j’aimais apprendre à écrire en anglais (le Magicien), mais très vite j’ai commencé à m’ennuyer. Je ne trouvais pas de sens dans ma vie professionnelle. J’étais toujours hantée par le désir de faire quelque chose qui entrait en résonance avec ma vie spirituelle (le Jugement), mais je ne savais pas trop quoi faire. En attendant une révélation (la Tour), j’ai poursuivi dans cette voie pour gagner ma vie.

Cependant, dans mes loisirs, j’ai renoué avec l’hébreu. J’ai suivi des cours privés et j’ai vite compris que le sens originel de la Genèse biblique n’avait rien à voir avec les enseignements religieux de ma petite enfance. Au-delà de la Genèse, c’est toute une philosophie de vie qui se dévoile. Ce fut le début de ma quête de la kabbale. Cette école de l’ésotérisme juif s’est ajoutée aux principes du tao pour former le cœur de ma vie spirituelle, et je continue à m’abreuver de leurs enseignements à ce jour (l'Hiérophante).

L'amour qui guérit

Un jour, j’ai rencontré celui qui allait devenir mon époux (les Amoureux). Il a changé ma vie pour le meilleur (la Roue de Fortune). De plus, sa rencontre a coïncidé avec la fin de cette mauvaise période de ma vie qui a suivi ma rupture (le Diable). Avec lui, j’ai recréé une vie familiale avec mon fils (les Amoureux), et j’ai trouvé enfin une belle stabilité (la Tempérance) et l'amour authentique dont je rêvais depuis si longtemps. Aujourd’hui, nous sommes toujours mariés et très heureux ensemble (les Amoureux – le Soleil).

Surmonter la peur de la mort, mon  plus grand défi

Durant la décennie de mes 40 ans, j’ai confronté mon désir toujours plus croissant de me réaliser (l’Étoile – le Monde). De toute évidence, je sentais profondément que ma vie ne pouvait s’accomplir si je ne réussissais pas à répondre à cet appel (le Jugement) qui se faisait de plus en plus insistant, voire obsédant. Mais je devais faire face à mon dernier démon (le Diable) : la peur de mourir. Cette peur me hantait depuis la mort de mon père. Je ne pouvais faire la paix avec l’avenir (l’Étoile) que si je faisais la paix avec la mort (la Mort).

Alors, j’ai entrepris la plus grande croisade spirituelle de ma vie (le Chariot – le Fou). Manifestement, je devais comprendre la mort si j’espérais vivre une vie pleinement accomplie (le Monde). Alors, j’ai trouvé dans ma bibliothèque personnelle un livre que je possédais depuis mon adolescence, mais que je n’avais jamais lu, car j’avais trop peur de la mort. Il s’agissait de : « La vie après la vie » de Raymond Moody. Ce livre a provoqué un tournant dans ma vie (la Roue de Fortune), sinon un choc (la Tour). Mais, l’élément déclencheur s’est produit dans une synchronicité qui a suivi la lecture de ce livre, car je me demandais si les Expériences de mort imminente (EMI ou NDE en anglais) n’étaient qu’un canular. Ça me semblait trop beau pour être vrai.

La mort n’existe pas – un choc salutaire !

Mais quelques jours après la fin de ma lecture, je peignais avec mon mentor en aquarelle (l’Impératrice). La peinture était un autre de mes talents (le Magicien), et répondait à mon besoin constant de créer (l’Impératrice).

Dans un de ces moments de silence lorsque nous étions concentrées sur notre travail, mon mentor m’a soudainement raconté la NDE qu’elle a faite lors de ses 54 ans (elle en avait 85 quand elle me l’a racontée). C’est sorti comme ça, out of the blue! Ça faisait 7 ans que je la connaissais. Elle m’a ensuite dit qu’elle n’avait jamais raconté ça à personne ???!!! Inutile de vous dire que ce fut un choc et une révélation pour moi (la Tour – le Jugement). C'est paradoxal, mais une partie de moi voulait y croire et une autre n'y arrivait pas. Cette découverte allait enfin résoudre mon dilemme (les Amoureux).

À partir de ce moment, j’ai lu plus d’une centaine de livres sur les NDE et j’ai transformé radicalement (la Mort) ma vision de la mort. En fait, la vie se poursuit toujours, éternellement. Je suis devenue membre de IANDS (l’Hiérophante), une organisation internationale de recherche sur les NDE. 

Mais avec cette compréhension profonde de la vie et de la mort, j’ai accompli la plus grande transformation intérieure de toute ma vie (la Mort – la Roue de Fortune). De plus, grâce à ce tournant (la Roue de Fortune), j’ai pu intégrer et interpréter de façon nouvelle toutes ces connaissances spirituelles acquises au fil des années (la Tempérance – le Pendu).

Un appel pressant...

Par la suite, cet appel pour changer de carrière et me réaliser (le Jugement) est devenu encore plus insistant. En fait, c’est devenu une obsession.

En fait, lorsqu’un appel se fait sentir dans une vie, ça ne vous quitte jamais!

Et le tarot dans tout ça !

Pendant toutes ses années, depuis mon adolescence, j’ai toujours utilisé le tarot pour le plaisir (le Soleil). En fait, je l’utilisais pour faire des prédictions (la Grande Prêtresse). Je ne savais pas trop comment l’utiliser pour guider mes choix ou ma vie (le Chariot – le Jugement). Cependant, je le consultais de plus en plus pour connaître les énergies qui m’environnaient.

La théologie - une 2e sortie hors zone

À l’aube de mes 50 ans, j’ai décidé d’aller à l’université pour étudier en théologie (le Fou - le Chariot). J’ai fait beaucoup de sacrifices (le Pendu) pour y arriver : en argent, en temps, et en santé aussi. Je croyais avoir encore 20 ans ! Ha ! Ha ! Alors, j’ai dû modérer mes ardeurs (la Tempérance). Mais ce que j’ai surtout découvert, c’est que la religion chrétienne ne m’emballait pas du tout (l’Hiérophante). C’était la notion de Dieu qui m’intriguait. Effectivement, j’ai toujours eu une grande foi (l’Étoile), mais ma spiritualité se voulait beaucoup plus universelle. En revanche, j’ai renoué avec la langue hébraïque et ses enseignements cachés dans la Bible.

Cependant, j’ai appris une technique incroyable pour étudier les images sacrées (icônes) et les textes sacrés. Il s’agit de sémiotique biblique (le Magicien). C’est une technique linguistique qui permet une interprétation totalement intuitive des textes bibliques (la Grande Prêtresse) lorsqu’on considère ces textes comme des allégories (histoires symboliques). Rien à voir avec la religion. Un professeur en théologie nous a même montré à appliquer cette technique sur les icônes religieuses (l’Hiérophante). Guess what? C’était parfait pour le tarot ! (le Pendu - la Roue de Fortune)

Ainsi, cette incursion universitaire m’a permis de récolter un diplôme qui atteste de cette habileté à interpréter les enseignements spirituels de toutes provenances (l’hiérophante — la Grande Prêtresse — le Magicien).

Le tarot s’impose – répondre à l’appel

Après l’université, j’ai décidé d’étudier sérieusement le tarot et je me suis mise au travail (la Roue de Fortune – le Jugement). En étudiant le tarot, j’ai eu la révélation (la Tour) que c’est dans ce domaine que j’allais répondre à mon appel (le Jugement). J’ai embarqué sur la voie de mon accomplissement (le Monde). J’ai découvert la communauté de BiddyTarot (l’Hiérophante – la Roue de Fortune). Et je me suis envolée (le Fou) !

Comme j’ai beaucoup d’expérience en gestion et que je possède un fort leadership (l’Empereur), j’ai décidé de fonder Tarotsphères afin de faire découvrir le tarot comme outil de développement personnel et spirituel (le Magicien – l’Hiérophante). Je voulais devenir aussi mon propre patron (l’Empereur).

Aligner ma mission avec mes talents

Je n’ai jamais été aussi heureuse de toute ma vie (le Soleil)! Mais je sais que je n’en suis qu’au début de mon aventure avec le tarot (le Fou – le Monde). En effet, je sens le besoin d’intégrer mes leçons sur le Tao, la Kabbale et les NDE (la Tour) avec le tarot. En effet, j’espère avoir la chance d’utiliser mes talents d’artiste peintre et de l’écriture pour créer mon propre jeu de tarot dans lequel je vais intégrer toutes ces connaissances. C’est un travail de longue haleine, mais avec le temps ça viendra.

Mes cartes de tarot de naissance : les thèmes de ma vie

En fait, jusqu’à ce jour, ma vie se résume dans mes cartes de tarot de naissance que sont la Justice, la Grande Prêtresse et le Jugement. En effet, j’ai toujours cherché la vérité universelle (la Justice), et je me sens comme une Grande Prêtresse en utilisant le tarot. J’en suis maintenant à répondre concrètement à mon appel (le Jugement).

Enfin, avec le tarot, je recommence mon odyssée, c’est un nouveau jour 0 (le Fou) sur le chemin de ma réalisation (le Monde).

Mon plus grand souhait

J’espère avoir le plaisir de vous aider à raconter votre vie spirituelle avec le tarot grâce aux connaissances que vous obtiendrez sur ce site. Mon site est en constante progression, mais mon but ultime est de vous donner les outils pour intégrer le tarot dans votre vie d'une façon agréable et facile.

Je suis à votre écoute et à votre service.

Que la lumière du tarot soit avec vous !

Je suis une professionnelle du tarot certifiée BiddyTarot

Un gage de savoir-faire et de professionnalisme!

  • Certification professionnelle reconnue mondialement
  • Formation complète en tarot de style coaching
  • Code d'éthique rigoureux
>