Parler de maladie dans le tarot peut s’avérer très délicat. Dans ce billet, je vous invite à réfléchir très sérieusement sur ce sujet qui se présente régulièrement dans une consultation de tarot. De plus, je vais vous montrer comment vous pouvez faire des tirages de tarot très aidants pour vous-même ou pour votre consultant, tout en évitant les pièges qui risquent de surgir dans de telles situations.

En addition, dans le bas de ce billet, vous aurez la chance de télécharger un mini-guide gratuit qui accompagne cette leçon de tarot.

Avertissement

Je vais aborder ce billet comme si vous étiez un tarologue qui lit le tarot pour une autre personne. Dans les faits, il s’adresse aussi à la personne qui lit le tarot pour elle-même. Je veux tout simplement faciliter la lecture du texte.

Parler de maladie dans le tarot : un sujet tabou

Depuis longtemps, j’hésite à écrire à propos du sujet de la maladie dans les lectures de tarot. Pourtant, cette question revient régulièrement lors des consultations. Cependant, comme le tarot de croissance ou de style coaching permet l’accompagnement des gens dans leur cheminement de vie, les questions de la maladie ou de la mort peuvent surgir lors d’une séance de tarot.

En effet, ces situations font partie de la vie, et comme tarologue, nous devons les approcher dans une optique de croissance personnelle afin d’aider nos consultant.es.

tarot-maladie-2

L'éthique du tarot

Quand on fait face à la maladie, surtout si c’est une maladie grave ou très souffrante, la première chose que l’on veut savoir c’est si on va guérir, et quand on va guérir. C’est une réaction très humaine et très salutaire aussi, puisque l’on cherche à retrouver son équilibre le plus rapidement possible.

Toutefois, c’est un sujet très délicat dans une consultation de tarot. Il faut considérer certains aspects éthiques lorsqu’on veut parler de maladie, et même de la mort durant une lecture de tarot.

Précisément, quand je parle d’aspects éthiques, je parle de l’impact qu’une question posée au tarot sur la maladie ou la mort peut provoquer chez le consultant. En fait, le problème n’est pas la question, mais la réponse que l’on risque d’obtenir.

Par exemple, si vous demandez au tarot si vous allez survivre à votre cancer, et que vous pigez la carte de la Mort, ou de la Tour, ou du 10 d’Épée, il y a de fortes chances de déclencher une réaction d’angoisse majeure.

D’ailleurs, si vous allez lire mon code d’éthique, vous constaterez que je refuse de fournir des conseils, ou des prédictions concernant les finances, le plan légal ou médical. Et pourquoi cela ? Pour deux raisons.

  • Parce que ces domaines ne relèvent pas d’un.e tarologue. Ils relèvent d’une autre expertise. 
  • Parce que je risque de créer plus de tort que de bien, ou ce que l’on appelle un effet nocebo si les cartes affichent un futur probable négatif. J’y reviens plus loin.

Cependant, et cela est très important, j’accepte d’aborder ces sujets dans une lecture de tarot de façon à pouvoir aider le consultant qui fait face à ces défis importants.

Le piège de la prédiction

Alors, quand vous faites une lecture de tarot pour parler de maladie, il faut faire attention de ne pas créer de faux espoir ou un effet pervers.
Voici un exemple.

Supposons qu’une femme vienne vous consulter parce qu’elle a passé des examens médicaux en raison d’une bosse qu’elle a trouvée sur son sein. 

À ce moment précis, elle attend les résultats qui tardent à venir. Comme elle est anxieuse, et avec raison, elle veut savoir si le tarot peut lui prédire le résultat. Malheureusement, ce genre de question est souvent posée au tarot, et quand ça arrive, plusieurs alarmes doivent retentir. Je m’explique.

Pour commencer, imaginez un instant les conséquences d’une telle prédiction. Si, par exemple, le tarot révèle une bonne nouvelle. Tout le monde est content et votre consultante repart avec l’espoir d’une guérison.

Dans le cas contraire, supposons que vous interprétiez le tarot de façon à prédire une tumeur cancéreuse, que croyez-vous provoquer avec une telle prédiction ? Ainsi, plusieurs problèmes se posent.

  • Est-ce de votre ressort de lui annoncer cette mauvaise nouvelle ? 
  • Comment allez-vous gérer le choc, et les émotions ? Et je vous épargne les problèmes légaux si vous vous trompez.
  • D’ailleurs, comme le tarot n’est pas une planche de Ouija, comment pouvez-vous vous fier à la certitude de votre interprétation ? Il n’existe aucune carte avec le mot « cancer ».
  • Et, si votre intuition est juste, et cela est fort possible, quel est le bienfait d’une telle prédiction ? En quoi cela peut-il aider votre consultante ?

Les effets de la prédiction

En gros, quand vous faites une prédiction agréable, vous créez un effet agréable. Quand vous faites une prédiction malheureuse, vous créez un effet malheureux, et cela peut avoir de graves conséquences. 

Ainsi, dans le cas de votre consultante, vous pourriez lui enlever tout espoir, si vous annoncez une mauvaise nouvelle. Pire encore, vous pourriez réduire ses chances de guérison à cause de ce type d’interprétation.

Et, dans le cas contraire, vous pourriez lui donner de faux espoir si vous annoncez un résultat positif. Effectivement, les probabilités de vous tromper dans votre prédiction sont bien réelles.

À l’évidence, le tarot n’est pas une science exacte. En faisant des prédictions, vous vous exposez à des erreurs d’interprétation. Aussi, le futur change constamment. Il n’est jamais fixe, et toutes les décisions qui seront prises par votre consultant.e par la suite vont influencer la trajectoire de sa maladie, ce qui, en retour, va changer la prédiction.

Pour finir, voulez-vous être responsable d’annoncer un cancer à votre consultant.e ?

Poser la question, c’est y répondre. 

La vraie question derrière la prédiction

Exclamation clipart

Ils veulent se faire dire qu'ils vont guérir !

Dans de telles situations, les consultants ne veulent pas connaître leur futur, ils veulent effacer leurs angoisses. Ils veulent que le tarot leur dise que tout va bien aller, qu’ils ne mourront pas de leur maladie. C’est la vraie raison qui se trouve au cœur de leur question.

Comme tarologue, il ne faut pas tomber dans ce piège, parce que l’issue de la maladie s’avère toujours incertaine et dépend de plusieurs facteurs.

Plus important encore, un tarologue n’a pas l’expertise pour répondre à ces questions.

Comment parler de maladie dans le tarot ?

Cependant, est-ce que cela veut dire qu’on doit éviter de parler de maladie dans une lecture de tarot ? Bien sûr que non.

En vérité, le tarot peut aider votre consultant.e à faire face à ce défi, au même titre que tout autre défi de la vie.

En fait, si on évite de faire des prédictions, et que l’on aborde la question de la maladie comme un défi à relever, on peut aider notre consultant.e à mobiliser ses ressources intérieures pour développer de la résilience.

Alors que peut-on faire ?

Un tarot pour chaque étape

Premièrement, selon l’étape de la maladie ou de la situation, le consultant peut puiser dans ses forces intérieures pour relever les défis qui se posent dans sa situation. Pour le tarologue, il faut donc adapter sa lecture de tarot en conséquence.

D’ailleurs, il est préférable de personnaliser la disposition de tarot pour obtenir des réponses adéquates. Les tarots prédéfinis misent souvent sur le passé ou le futur. Alors, quand on veut parler de maladie dans un tirage de tarot, on vise surtout le présent. En effet, c’est aujourd’hui et maintenant que le consultant veut agir, et il faut éviter la prédiction le plus possible.

Je vous propose donc 4 dispositions de tarot, une pour chaque étape d’une problématique de santé. Vous pourrez télécharger les 4 dispositions en bas de ce billet.

4 dispositions = 4 phases

Tirage 1

Si votre consultant.e vous consulte en attendant un rendez-vous médical ou le résultat d’examens médicaux, sachez qu’à ce moment, il ou elle cherche à apaiser ses angoisses.

Ainsi, il serait opportun de l’aider à canaliser ses énergies au bon endroit, et à cultiver un état d’esprit optimiste, mais sans sombrer dans la pensée magique. Par ailleurs, il faut éviter les cartes qui misent sur le futur.

Voici les questions que vous pourriez poser au tarot.

En attendant le diagnostic | Apaiser les angoisses

Que dois-je faire pour réduire mon stress ?

Comment puis-je améliorer mon bien-être ?

En dehors de ma santé, sur quelle priorité dois-je investir mes énergies ?

Quels sont mes besoins les plus grands ?

Quels sont mes désirs les plus grands ?

Qu’est-ce qui me donne le plus de joie ?

Comment surmonter mon angoisse ?

Que puis-je faire pour nourrir un état d’esprit optimiste ?

Tirage 2

D’autre part, si votre consultant.e vient vous voir pendant les traitements ou en phase active de sa maladie, il faut miser sur ses ressources intérieures pour y faire face. Durant cette phase, la personne doit reprendre le pouvoir sur sa santé, même dans l’incertitude. Par ailleurs, elle peut commencer un cheminement qui va l’amener à comprendre ce qui lui arrive, et à faire face aux défis de sa situation. Là encore, on évite les cartes sur le futur.

Les questions suivantes pourront l’aider en ce sens.

Pendant les traitements | Comprendre, se motiver et prendre soin de soi

Qu’est-ce qui est au cœur de mon problème de santé ?
Comment puis-je trouver le courage d’y faire face ?
Quelle ressource intérieure m’aidera le plus à le surmonter ?
Qu’est-ce qui nuit le plus à ma guérison ou à mon acceptation ?
Qu’est-ce que mon problème de santé tente de me dire ?
Que puis-je faire pour favoriser ma guérison ?

Tirage 3

Par la suite, si votre consultant.e vous consulte pendant sa phase de guérison ou pendant une rémission, il faut miser sur le renforcement de sa santé et dans l’expression de sa gratitude. À ce moment, on peut envisager une carte de futur probable pour l’assurer qu’il ou elle est sur la bonne trajectoire.

Quand on est guéri ou en état de rémission | Gratitude et renforcement

Comment refaire mes énergies ?
Qu’est-ce qui favoriserait un plus grand équilibre ?
Ce qui améliore ma santé physique.
Ce qui améliore ma santé émotionnelle.
Ce qui améliore ma santé spirituelle.
Ce qui nuit le plus à ma santé.
Comment exprimer ma gratitude envers le divin, ou l’Univers ou la vie ?
Futur probable

Tirage 4

Malheureusement, il arrive qu’une maladie ne puisse guérir. Donc, une consultation de tarot durant cette phase doit miser sur le chemin de l’acceptation, et avoir une visée spirituelle seulement. Ceci est très important ! Si votre consultant.e vit dans un état de détresse, vous devez le ou la diriger vers un professionnel de la santé.

Assurez-vous de faire un tarot seulement s’il ou elle fait face à sa situation de façon relativement sereine ou dans l’optique d’une croissance spirituelle.

Aussi, sachez que les questions proposées peuvent aussi être posées pour préparer sa vieillesse et sa mort, même si c’est encore une possibilité lointaine. Effectivement, ce tarot mise sur le bilan de la vie, mais aussi sur l’art de bien vivre sa vie pour en tirer les meilleures leçons possibles.

Et finalement, il mise sur la préparation à la mort, et à ce qui va suivre. Pour les athées, on peut retirer les questions sur la survie de l’âme et de la réincarnation.

Donc, voici les questions qui pourraient être posées au tarot.

Si la maladie est terminale | Le chemin de l’acceptation

Qu’est-ce qui est vraiment important pour moi à ce stade-ci de ma vie ?
Comment puis-je vivre le reste de ma vie en cohérence avec mes valeurs ?
Quel héritage puis-je laisser en ce monde ?
Comment vaincre ma peur de la mort ?
Qu’est-ce ce qui m’empêche de faire face à cette peur ?
Quelle est ma vision de l’autre monde ?
Comment puis-je m’y préparer sereinement ?
Quelle est la plus grande leçon de ma vie ?
Qu’est-ce que ma prochaine vie me réserve ?
Comment puis-je tirer le meilleur possible de ma vie actuelle ?

Vous pouvez adapter ces questions selon vos objectifs. Par exemple, pour la question « Quel héritage puis-je laisser en ce monde ? », vous pourriez la transformer. Ainsi, vous pourriez demander « quel héritage puis-je (ou vais-je) laisser à mes enfants ? ».

L’odyssée du Fou en période de maladie

Comme vous pouvez le constater, il est possible de parler de maladie dans le tarot. Cependant, il faut le faire dans une optique de croissance personnelle, et non pour prédire le futur. Aussi, il faut éviter de jouer au thérapeute. Ce n’est pas le rôle d’un tarologue.

pelerinage-du-fou

En fait, votre rôle est d’accompagner votre consultant.e sur son chemin de vie. Vous agissez à titre de guide pour aider le Fou dans son odyssée, peu importe où il est rendu dans son pèlerinage.

En résumé, si vous voulez parler de maladie dans le tarot, faites-le dans l’optique d’aider votre consultant.e à grandir même dans l’adversité. Comme vous pouvez le constater, le tarot peut nous accompagner dans toutes les étapes de notre vie, même les plus pénibles.

Il n’y a aucun sujet tabou dans le tarot. Il faut juste savoir comment les aborder sans outrepasser son expertise.

Vous pouvez obtenir le Mini-guide Mini-guide des dispositions de tarot sur la maladie, la guérison, et la mort en vous inscrivant à l’infolettre le Tarotiel. C’est gratuit et vous pouvez vous désabonner en tout temps.
Que la lumière du tarot vous accompagne !

Les abonnés du Tarotiel ont reçu en primeur une disposition de tarot gratuite à télécharger pour accompagner ce billet. Ils reçoivent aussi en primeur les tarots lunaires.

Faites comme eux, abonnez-vous à mon infolettre Le tarotiel pour ne rien manquer sur le tarot

Et obtenez votre Mini-guide des dispositions de tarot sur la maladie,
la guérison, et la mort.

  • Merci Annie pour cette superbe réflexion. Votre analyse des questions de santé regroupées en quatre phase distinctes est judicieuse et les questions s’y rapportant sont pertinentes. Ça fournit un cadre utile pour aborder ces questions sensibles sur la santé sans avoir à refuser systématiquement d’y répondre et ça permet en même temps d’aider le requérant à identifier et à puiser dans ses ressources intérieures pour faire face à cette épreuve.

    • Merci beaucoup pour vos bons commentaires. C’était exactement le but recherché. Il y a toujours moyen de répondre aux questions du tarot de façon à aider le requérant. Nous sommes des accompagnants sur l’Odyssée du Fou.

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Libérez la Grande Prêtresse en vous !

    Et lisez les 78 cartes de tarot intuitivement, en toute confiance.

    Visionnez la première capsule du cours gratuitement !

    >
    Success message!
    Warning message!
    Error message!