Annie Leblond
Dans ce billet, nous allons examiner l’influence du « chiffre » zéro dans le tarot. Même si ce chiffre n’est représenté que par le Fou, nous verrons qu’il influence aussi les cartes qui portent son signe dans les dizaines. Ainsi, ses énergies se font sentir bien au-delà du Fou, et peuvent impacter significativement l’interprétation des cartes de tarot.D’ailleurs, le mot « chiffre » est inséré dans des guillemets pour marquer le fait que le zéro précède tous les autres chiffres dans la numérologie du tarot, mais vous verrez que le symbolisme du zéro dépasse largement la notion de chiffre.

Un chiffre unique pour un arcane unique ?

À l’évidence, une seule carte porte le chiffre zéro et il s’agit du Fou, le point de départ des arcanes majeurs. Cependant, le chiffre zéro apparaît plus loin dans les arcanes pour marquer la dizaine, comme la Roue de Fortune (10) et le Jugement (20). Alors, est-ce que le zéro prend un sens particulier dans ces cartes ? Joue-t-il un rôle significatif dans ces arcanes ?

Donc, pour répondre à ces questions, et pour bien saisir la portée du chiffre zéro dans le tarot, il est important de dégager les différentes significations du zéro. À partir de ces significations, nous pourrons mieux évaluer l’influence du zéro chez ces 3 arcanes.

Cependant, ce détour est important pour bien comprendre l’impact du zéro dans le tarot. C’est une lecture un peu longue, mais elle va prendre tout son sens lorsque j’aborderai l’interprétation des cartes de tarot qui sont soumises à son influence.

Le concept du zéro dans l’histoire

Au commencement...

Pour commencer, dans le Dictionnaire des symboles, on décrit le mot « zéro » comme étant dérivé de l’arabe signifiant le vide.

Le chiffre zéro était utilisé dans les temps anciens comme signe numérique ne possédant aucune valeur en soi, mais qui permettait de donner une valeur supérieure à tout autre chiffre. Pensez aux nombres 10, 20, 30, etc. Très vite, on devine l’importance du zéro dans les cartes de tarot qui portent les nombres 10 et 20. J’y reviendrai plus loin.

En fait, ce « vide » possédait une certaine puissance, on pourrait jusqu’à dire qu’il est porteur d’énergie. En associant le zéro aux autres chiffres, on augmentait leur puissance. Si cela est vrai en mathématique, en métaphysique, ça l’est tout autant.

Zéro = concept

Ainsi, dans certaines cultures anciennes, notamment chez les Sumériens et les Babyloniens, le zéro a fait son apparition autour du 3e siècle avant notre ère comme symbole qui marque l’absence, ou un vide, et non comme un nombre en soi. Le zéro n’était pas vu comme un chiffre, mais comme un concept.


La numérologie est née

D’ailleurs, à cette époque, tous les chiffres étaient considérés comme des concepts physiques et métaphysiques, en plus d’être des valeurs qui se comptabilisent. C’est le point de départ de la numérologie comme on la connaît aujourd’hui.

Le zéro comme potentiel

Par ailleurs, les Égyptiens n’utilisaient pas le zéro comme signe distinctif, mais laissaient un espace vide pour marquer le manque dans leurs hiéroglyphes. Cependant, ils voyaient aussi ce manque comme l’expression de toutes les potentialités.

Plus tard, cette manière de marquer l’absence a évolué pour introduire le concept du néant, de l’infini, et de l’éternité. Le zéro peut donc représenter le recommencement éternel, le point de départ et de fin, la complétude et l’absence, ou encore le potentiel infini.

D’ailleurs, dans certains courants philosophiques orientaux, et même dans certaines interprétations de la physique quantique, le « vide » ou le « néant » est vu non pas comme une absence totale, mais comme un potentiel à partir duquel tout peut émerger.

En ce sens, le zéro peut marquer le commencement, en portant en son sein toute l’information potentielle avant même de se déployer pleinement dans la matière.

le-zéro-comme-une-spirale

Le zéro comme marqueur d’un cycle

Chez les Mayas, le zéro était représenté comme une coquille, une spirale ou un escargot, ce dernier symbolisant la régénération cyclique. Ici, le potentiel se manifeste dans la matière, mais aussi dans le temps qui s’étire à l’infini. C’est la vie dans un éternel recommencement.

La numérologie de Pythagore et de la kabbale

Le signe de la puissance

Dans ces systèmes de numérologie, les anciens n’utilisaient pas le zéro sauf pour représenter les dizaines, les centaines et les milliers. En fait, le zéro tout seul n’était pas utilisé. Comme mentionné plus haut, le zéro était ajouté à un chiffre pour augmenter sa puissance, comme on le constate dans les dizaines, les centaines, etc.

Le symbole du zéro chez Pythagore

À l’époque de Pythagore et dans les milieux érudits juifs, on donnait des valeurs mathématiques aux lettres de l’alphabet. De plus, selon Pythagore, « tout est nombre » dans le monde. Les nombres possédaient donc une valeur arithmétique, mais aussi religieuse, géométrique, musicale, et ésotérique. Par conséquent, cette manière de voir les nombres a donné naissance à la numérologie moderne.

Du reste, Pythagore s’est longuement penché sur les nombres de 1 à 10, le 10 exprimant pour lui la perfection. On y voit alors clairement une relation entre les suites numérotées du tarot et la numérologie pythagoricienne.

Le chiffre zéro chez les kabbalistes

Chez les érudits juifs, on croyait fermement que les mots portaient une énergie qui était mesurable mathématiquement. Chaque lettre étant associée à un nombre, les mots représentent une valeur énergétique. C’est la base même de la kabbale.

Dans l’alphabet hébreu, les 22 lettres représentent des nombres de 1 à 10, mais ensuite, 10, 20, 30… 100, 200… jusqu’à 1000.

Ainsi, on remarque que le chiffre zéro manifeste une grande importance dans cet alphabet, car les dizaines expriment une plus grande complexité, mais bien plus chez les centaines. Plus encore, une seule lettre, l’Aleph final correspond au nombre 1000. Comme l’Aleph est aussi la première lettre de cet alphabet portant également le chiffre 1, elle symbolise l’Alpha et l’Oméga divin.

Du reste, le « 1 » suivi de 3 zéros semble marquer l’incroyable potentiel de la création (le 3 étant le chiffre de la création). Cet Aleph final marque un cycle au potentiel énorme. On constate la puissante représentation spirituelle et mystique de cette numérologie de la kabbale.

La numérologie dans le tarot

Désormais, avec toutes ces connaissances, on peut faire des liens entre le chiffre zéro et le tarot. Comme on vient de voir, le zéro dépasse largement les applications mathématiques pour nous apporter une vision métaphysique riche et significative.

La kabbale et les arcanes majeurs

Pour commencer, comme anecdote, sachez que le mot « alphabet » est tiré de l’hébreu Aleph et Beth et du grec Alpha et Bêta. Chacun exprimant la première et deuxième lettre de l’hébreu et du grec. Le glyphe de l’Aleph représente des antennes tournées vers le ciel et le glyphe du Beth représente une maison ouverte pour décrire la réceptivité.

D’ailleurs, on associe ces lettres au Magicien (Aleph) qui se connecte continuellement à la Source pour être en mesure de manifester cette information dans la matière. Ensuite, la Grande Prêtresse (Beth qui signifie maison dans le sens de réceptacle) reçoit l’information par l’intuition pour ensuite la communiquer à qui veut bien l’entendre. Et ce n’est que le début de l’histoire avec ces 2 arcanes et leur rapport à la numérologie kabbalistique.

Ainsi, comme vous pouvez le constater avec ces deux exemples, la kabbale nous offre un point de vue puissant pour décrire les énergies qui sont associées à chaque arcane majeur.

La numérologie pythagoricienne et les cartes mineures

Comme vous l’avez sans doute deviné, les suites numérotées sont les mieux décrites par la numérologie de Pythagore, en raison de l’échelle numérique de 1 à 10.

Toutefois, les deux systèmes numérologiques partagent des points communs, et je tiens compte de ces deux systèmes quand je décris les énergies des chiffres dans le tarot. Cela donne une image complète de l’influence de la numérologie dans ces cartes.

Cependant, dans ce billet, je vais me pencher plus spécifiquement sur l’apport du zéro dans les arcanes majeurs. En revanche, il sera facile d’extrapoler sur le sens du zéro dans les cartes mineures qui portent le nombre 10, à la suite de cette lecture. Vous pouvez aussi vous référer aux pages des cartes mineures sous la rubrique de la numérologie de chacune des cartes.

Que représente le chiffre zéro dans le tarot ?

Par conséquent, on pourrait voir le chiffre zéro comme un signe dans le tarot, un concept qui englobe le potentiel, l’énergie en puissance, et les états cycliques.

Ainsi, les arcanes du Fou 0, de la Roue de Fortune 10, et du Jugement 20 sont influencés par l’énergie du zéro dans le tarot. Voyons de quoi il en retourne.

L’influence du zéro chez le Fou

Le chiffre zéro comme symbole du cycle

Tout d’abord, le Fou arrive dans son incarnation pour y vivre son karma. Il est heureux d’entreprendre cette grande aventure, et il s’y jette avec plaisir et anticipation. C’est ainsi que commence l’Odyssée du Fou dans la matière. Son but : apprendre toutes les leçons des arcanes majeurs et retourner à la Source après avoir atteint l’Éveil. Cependant, il aura également le choix de choisir une nouvelle mission (le Jugement) et recommencer le cycle.

Cette description résume le rôle primordial du tarot comme outil de cheminement de l’âme dans la matière, mais sous l’angle du cycle qui se répète au fil des incarnations. Ainsi, le chiffre zéro englobe le cycle karmique des âmes.

Le zéro comme symbole du point de départ

Donc, le Fou représente l’impulsion première, l’étincelle de départ, l’élan, l’envolée, le potentiel d’un cheminement de vie. Il est le point zéro, le moment du big bang, le commencement de sa destinée qui contient toutes les énergies et la substance qui va construire sa vie.

Le Fou peut aussi représenter le moment avant le point zéro, il porte alors le nombre 22 (2–2) = 0 dans le Tarot de Marseille. Dans la kabbale, il devient taw (nombre 22), le signe de la Création. Dans le Rider, c’est l'arcane du Monde qui incarne ce signe.

Comme tel, il est difficile de séparer les notions de point de départ, de potentiel et de cycle qui semblent se confondre formant un tout. Tout est dans tout.

Le chiffre zéro comme symbole du potentiel

Par conséquent, le Fou ouvre toutes les perspectives. Il peut sauter en bas de la falaise, au cœur du monde matériel, ou s’envoler vers le ciel, pour grandir spirituellement.

Au départ, le Fou ne possède pas de libre arbitre, car la structure instable du bord de la falaise ne lui donne pas le choix non plus. Il plongera, que ça lui plaise ou non, car il est ici-bas pour déployer tout son potentiel jusqu’à son retour vers la Source. C’est lors de ses rencontres avec les autres arcanes qu’il exprimera une forme de libre arbitre en étant constamment confronté aux choix de son cheminement qui ont pour but de l'amener à l'Éveil.

Malgré tout, il tire son énergie du soleil divin, et de la foi qui lui donne sa force, car il ne possède pas encore tous les outils pour faire face au monde qu’il s’apprête à découvrir, d’où le sens du manque exprimé par le chiffre zéro.

Cependant, le potentiel infini du zéro contient en germe toutes les ressources utiles à sa quête, et qui se révéleront dans les arcanes à sa suite.

L’influence du zéro chez la Roue de Fortune

0-10-roue-de-fortune-LC-229x346

Le chiffre zéro comme symbole du cycle

Avec la Roue de Fortune, on assiste à une montée à l’échelle de l’évolution personnelle du Fou. D’ailleurs, il ne faut jamais oublier que le Fou nous représente dans le cheminement du tarot. Nous sommes le Fou sur le chemin de notre évolution.

La puissance augmentée de l’unité (1,2,3, etc.) grâce au zéro

Dans le tarot, le zéro se joint au chiffre 1 pour construire le nombre 10. Je disais plus haut que le zéro ajoutait une valeur à tous les autres chiffres pour augmenter leur énergie. Alors, on peut dire que le nombre 10 fait basculer le Fou dans un nouveau cycle qui s’ouvre vers une plus grande complexité dans son cheminement.

La complexité des dizaines

Par conséquent, c’est la Roue de Fortune qui fait basculer le Fou dans une nouvelle dimension. En effet, le « 10 » parachève l’œuvre du « 9 » pour commencer un nouveau cycle, et c’est le retour du chiffre « 1 » (11, 12, 13…), en accédant à un niveau supérieur de conscience.

À cet instant, le Fou quitte alors le chemin solaire qui a forgé son identité et son caractère, pour entreprendre le chemin plus périlleux qui mène vers l’Éveil, d’où la nécessaire complexité des dizaines.

C’est la raison pour laquelle on doit interpréter les arcanes de 10 à 21 à partir de leur correspondance numérique. C’est le mariage des unités 1 à 9 qui révèle les énergies qui émanent de ces cartes.

En ajoutant le zéro au chiffre 1, le tarot signale le point de départ de ce nouveau cycle, en annonçant la complexité du cheminement qui s’ouvre. Désormais, on peut saisir les leçons de ces cartes à partir de cette perspective.

L’exemple du chiffre 2

Par exemple, on sait que la Grande Prêtresse 2 nous renvoie à la notion de réceptivité. Cependant, avec la Justice 11 (1+1), le 2 s’exprime dans le registre des dizaines en dépassant le cadre de la réceptivité pour entrer en mode relation. En effet, la Justice ne peut s'exprimer que parce qu'elle est en relation avec une autre personne.

En plus, la Justice établit une relation intime entre des notions antagonistes. Elle se trouve toujours entre 2 pôles : le pour et le contre, la justesse et la vérité, le bien et le mal, le juge et l’accusé, etc. 

En ce sens, le chiffre zéro a ouvert une nouvelle dimension dans l’évolution du Fou, et c’est la Roue de Fortune qui a permis ce basculement. Et cette dimension se déploie dans toute la dizaine, donc les cartes de 10 à 21.

En résumé, la Roue de Fortune fait partie d’une des triades, sinon la triade la plus puissante du tarot avec le Magicien et le Soleil qui correspondent à l’unité 1. Située entre ces deux arcanes, elle marque un tournant majeur sur le chemin du Fou.

L’influence du zéro chez le Jugement

Le chiffre zéro comme symbole du cycle

Finalement, le zéro fait une nouvelle apparition avec l’arcane du Jugement. Quelle belle synchronicité ! Car cet arcane poursuit notre exemple avec le chiffre 2 qui prend de la valeur grâce au zéro qui l’accompagne.

D’ailleurs, comme deuxième synchronicité, la Roue de Fortune et le Jugement évoluent sous l’élément Feu. En vérité, on peut vraiment affirmer que l’ajout du zéro contribue à augmenter l’influence énergétique de ces cartes dans le tarot, le feu étant l’expression ultime de l’énergie. N’est-ce pas formidable !

2 + 0 = destin

Le « 2 » avec le « 0 » devient le symbole de la destinée de l’homme qui le conduit à faire des choix importants au potentiel infini. C’est la croisée des chemins qui se fait le miroir du tournant de la Roue de Fortune (10 x 2) = 20, mais après l’Éveil du Fou dans la carte précédente, le Soleil.

On passe alors à un autre niveau de complexité. À ce niveau, le chiffre 2 passe de la relation à la transmission. On reste toujours dans le champ lexical de la dualité. Pour qu’il y ait réception, il y a transmission. Avec la Grande Prêtresse, c’était le divin qui transmettait son savoir à la Grande Prêtresse qui le recevait grâce à son intuition.

Avec le Jugement, le 2 accompagné du zéro indique un échange entre deux vases communicants. Cette fois-ci, la relation entre le maître et l’aspirant initié s’élargit pour devenir une relation privilégiée entre le Fou/pèlerin et le monde dans lequel il évolue.

À ce moment, le Fou est alors appelé à transmettre son héritage après en avoir évalué la justesse avec la Justice 11 (1+1). C’est l’appel de sa mission.

La boucle du chiffre 2 se referme grâce au zéro qui a permis la complétion de ce cycle, mais il en annonce un tout nouveau sur le point de se produire avec le 21…0 et on recommence !

2 + 0 = mission

Avec le Jugement, la mission devient le sens, le principe premier, la raison de notre incarnation. Le zéro ajoute au chiffre 2 la responsabilité qui vient avec l’évolution de l’âme. En effet, on ne peut garder pour soi ces connaissances, on devient guide à notre insu, un peu comme la chenille qui n’a pas son mot à dire sur sa destinée de papillon. En ce sens, le 20 porte un sens extrêmement révélateur.

Le tarot nous indique que le chemin de l’incarnation nous amène toujours plus loin dans notre évolution, jusqu’à un moment où notre plus grande réalisation devient notre mission de vie. On ne peut ignorer cet appel du Jugement qui sonne le réveil de la conscience pour tous.

Tout gravite autour du zéro

C’est ici que se termine notre voyage avec le chiffre zéro. J’aurais pu écrire un livre tellement ce signe, ce symbole, ce concept nous amène dans les arcanes les plus profonds de notre évolution. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard que j’utilise ce mot « arcane » pour illustrer l’exploration des mystères de notre incarnation. C’est exactement le sens de l’Odyssée du Fou au travers des 78 arcanes de tarot.

Ainsi, on pourrait illustrer l’influence du zéro comme un soleil évoluant au centre d’un système solaire. Le chiffre zéro attire et englobe tous les arcanes majeurs qui sont attirés par sa puissante influence gravitationnelle. À leur tour, les arcanes majeurs attirent les arcanes mineurs tels des satellites qui évoluent autour des planètes majeures dans ce monde métaphorique.

Ainsi, le chiffre zéro ne joue aucun rôle dans les correspondances numériques, car il ne s’additionne pas, mais il rayonne de toute son énergie sur les cartes qui gravitent autour de lui. Son énergie irradie sur toute la création pour soutenir les êtres qui y habitent, telles des petites lucioles qui s’affairent dans le monde des âmes.

Pour aller plus loin

Désormais, vous comprenez le rôle du chiffre zéro dans le tarot. Ce n’est que le début du périple. À l’instar du Fou, je vous invite à plonger plus profondément dans la numérologie avec les billets de blogue qui couvrent le sens des unités de 1 à 10. Si vous le voulez, vous pouvez continuer votre pèlerinage avec le chiffre 1.

Aussi, je propose la meilleure façon d’utiliser judicieusement la numérologie dans le tarot, avec mon cours l’ABC du tarot intuitif qui intègre complètement la numérologie dans l’interprétation des cartes du tarot qui sont soumises à son influence.

De plus, j’ai développé ce rapport étroit entre les arcanes majeurs du tarot et la numérologie kabbalistique dans le cours avancé de l’ART du tarot intuitif, afin de bien saisir l’influence de cette numérologie pour donner de la profondeur aux lectures de tarot. Avec ces 2 cours, vous maîtrisez pleinement l’application de la numérologie dans le tarot.

Sachez que j’applique les techniques de l’intuition pour interpréter la numérologie, ce qui est très rare dans le monde du tarot.

Sur ce, dites-moi ce que vous pensez de ce billet. Est-ce que le sens du zéro dans le tarot vous paraît plus accessible ? J’aimerais beaucoup avoir vos commentaires à ce sujet. J’ai hâte de vous lire.

Que la lumière du tarot vous accompagne !

  • Bonjour et merci pour cet article très intéressant sur le chiffre zéro. Je vais essayer d’être plus attentive au chiffre dans mes lectures de tarot. C’est toujours une joie de vous lire.
    Au plaisir. Audrey

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Libérez la Grande Prêtresse en vous !

    Et lisez les 78 cartes de tarot intuitivement, en toute confiance.

    >
    Success message!
    Warning message!
    Error message!