Démystifier la Tour n’est pas chose aisée en raison des impacts qui sont perçus comme très négatifs par cette carte. Toutefois, je vous propose dans ce billet une façon de comprendre les leçons que la Tour apporte dans le tarot, afin d’exorciser les peurs qui entourent cette carte.

L’apocalypse annoncée ?

En effet, on voit souvent la Tour comme le signe d’une catastrophe imminente. On s’imagine des pans entiers de notre vie qui se dérobent sous nos pieds. On y voit aussi le chaos, la souffrance absolue et intenable.

Mais, est-ce vraiment le seul signe de la Tour ? Ou encore, est-ce réaliste de croire que la pige de la Tour dans un tirage de tarot exprime cette vision apocalyptique d’un événement sur le point de se produire ?

En vérité, non, ce n’est pas réaliste. Je pige des centaines et des centaines de cartes de tarot pendant une année, pour moi-même et pour les autres. Et, depuis le début de ma carrière de tarologue, je n’ai jamais été le témoin d’un tel événement suivant la pige de la Tour. En revanche, de tels événements sont très possibles, mais aussi très rares.

Donc, mis à part l’apocalypse, que peut bien signifier la Tour ?

Ce que l’homme n’apprend pas par la sagesse, il l’apprend par la souffrance

proverbe turc

Image du Tarot des mondes oniriques © 2017, Éditions Contredir inc.

En gros, cette maxime résume tellement bien la leçon principale de la Tour. Je l’énonce chaque fois que je veux exprimer le message qui se cache derrière cette carte. Outre la maxime, cette carte raconte aussi l’histoire d’un mythe biblique très connu, dont le message s’est malheureusement perdu au fil du temps. 

Une mise au point...

D’ailleurs, j’ouvre ici une parenthèse. Souvent, dans mes billets, je fais référence à des mythes bibliques pour raconter une histoire avec les cartes de tarot. Je ne fais pas de prosélytisme ni n’essaie de convertir personne. Au contraire, je suis très universelle et libertaire dans ma spiritualité. Mais, au fil des âges et des cultures, les enseignements spirituels ont été transmis par le truchement des religions organisées. Malheureusement, ces enseignements précieux et riches ont souvent été détournés au profit d’activités de conversion, et leurs messages ont été dilués, voire déformés et même parfois occultés.

Les auteurs des tarots les ont repris pour diffuser les messages salutaires et significatifs qui se cachent derrière les mythes. Cela explique les nombreux symboles judéo-chrétiens qui illustrent les cartes de tarot. Aussi, il faut savoir que plusieurs de ces symboles chrétiens existaient bien avant le christianisme, et on les retrouve aussi dans d’autres religions ou cultures. 

Briser nos fausses croyances

Donc, pour mieux démystifier la Tour, il faut se rappeler certains enseignements du mythe de la Tour de Babel.

En résumé, la Tour de Babel fut construite par des hommes pour se rapprocher physiquement de Dieu. En effet, en croyant atteindre le ciel physique, ils croyaient dur comme fer qu’ils pourraient toucher à la demeure divine et s’approprier de ses pouvoirs. Mais Dieu, y voyant une expression de leur arrogance spirituelle, n’a pas du tout apprécié.

En fait, les humains n’avaient pas compris que la meilleure façon d’atteindre Dieu, c’est en eux-mêmes, et en vivant une vie tournée vers les autres, tout en honorant leur relation avec Dieu. 

Alors, en guise de punition, Dieu a détruit leur tour et a disséminé les hommes partout sur Terre. Cette dissémination a forcé les hommes à reprendre leur pèlerinage spirituel. Ainsi, Dieu pouvait espérer que les humains puissent un jour comprendre leur véritable mission spirituelle.

En gros, la Tour exprime exactement ce mythe. Elle est l’expression de nos errements. Alors, l’éclair divin vient briser les fondements de nos croyances bâties sur de fausses valeurs et de fausses attentes. Plus nos fondements s’éloignent de notre être authentique et plus grande sera la destruction.

En revanche, comme vous avez pu le remarquer sur la carte, seule la tête est éclatée dans la Tour. En effet, la base demeure intacte. Ceci signifie que les fondements qui sont pulvérisés par la Tour sont créés de toute part par nos pensées et idées. D’ailleurs, la couronne sur la carte représente notre ego, et nos constructions mentales.

Image du Tarot Classique, Éditions AdA © 2015

Changez vos croyances et vous changez votre destin ! Semble nous dire la Tour.

Bouleversement versus prise de conscience

Ainsi, la Tour exprime davantage une prise de conscience majeure qu’un véritable bouleversement de vie.

Comme je le disais plus haut, ces bouleversements demeurent possibles, mais c’est plutôt rare. En fait, cela peut arriver quatre ou cinq fois dans la vie, pas plus ! Par exemple, la perte d’un être cher, un traumatisme, une catastrophe naturelle, une perte d’emploi, un divorce, etc.

On ne vit pas ces événements toutes les semaines. Par contre, les prises de conscience se succèdent au fil de nos expériences de vie.

Les abonnés du Tarotiel ont reçu en primeur une disposition de tarot gratuite à télécharger pour accompagner ce billet. Ils reçoivent aussi en primeur les tarots lunaires.

Faites comme eux, abonnez-vous à mon infolettre Le tarotiel pour ne rien manquer sur le tarot

Et obtenez un aide-mémoire sur les cartes mineures du tarot.

Bouleversement individuel versus collectif

Par ailleurs, parmi ces bouleversements, certains arrivent malgré nous. Ils sont causés par des facteurs qui n’ont rien à voir avec nos choix individuels, comme les pandémies ou les catastrophes naturelles, par exemple.

En revanche, ces moments « Tour » viennent parfois éveiller la conscience collective. C’est la même idée qui s’applique sur les prises de conscience, mais au niveau de la collectivité. Dès lors, ces crises nous donnent l’occasion de changer nos façons de penser, même si elles ne sont pas causées directement par nous en tant qu’individus. C’est une question d’adaptation. 

Un avertissement divin

Si le tarot fait surgir la Tour juste avant une telle crise, on peut le prendre comme un message nous appelant à changer notre vision de la vie. Ce pourrait être vu aussi comme un message de protection divine durant la crise.

Sinon, en dehors de ces crises collectives, la Tour vient surtout ébranler nos fondations mentales quand c’est nécessaire. Surtout si on n’a pas reconnu les messages de l’Univers qui nous invitaient à modifier nos croyances.

Ainsi, si on n’arrive pas à faire cette prise de conscience soi-même, et à apporter les correctifs nécessaires, c’est la vie qui s’en charge, d’où l’intervention divine représentée par l’éclair.

Et plus le sommeil est profond, plus grande sera la souffrance.

Dernier avertissement avant l’Éveil

Par ailleurs, une autre façon de démystifier la Tour consiste à percevoir cette carte comme une étape cruciale avant l’Éveil. Comme on le sait, dans un tirage de tarot, l’énergie de la Tour nous frappe de plein fouet. C’est le réveil soudain. À l’instar de la Mort et du Diable, on ne veut surtout pas croiser sa puissance.

Toutefois, la Tour complète cette trilogie que l’on pourrait qualifier d’infernale si ce n’était du fait que ce passage difficile est nécessaire pour devenir ce que l’on est appelé à devenir : des êtres spirituels qui s’accomplissent dans la matière avant de retourner à la Source.

 En effet, à l’étape de la Tour, le Fou s’approche du moment de l’Éveil représenté par la carte le Soleil, et un réveil peut être nécessaire, pour élever sa conscience.

Une intervention divine

En ce sens, on pourrait jusqu’à affirmer que la présence de la Tour est une preuve de l’amour divin ou peut-être même de notre propre sagesse. Cependant, il est vrai que cet amour ou cette sagesse nous semblent très intenses.

D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que la Tour est dominée par l’élément Feu. Ici, le Feu agit comme effet purificateur. Il symbolise l’intervention divine, salutaire et protectrice.

Mais, comme mentionné plus haut, un tel bouleversement majeur est plutôt rare. Donc, le 2e cas, plus probable celui-là, nous invite à regarder en face ce que nous devons changer dans notre vie pour nous accorder avec nos valeurs et notre moi véritable. C’est un peu comme si le divin voulait nous remettre sur le bon chemin. Cette façon de démystifier la Tour apporte un peu de baume à ce moment difficile. 

Le sens de la Tour dans l’Odyssée du Fou

Par ailleurs, on peut, encore une fois, démystifier la Tour dans le contexte de l’Odyssée du Fou. Toutefois, dans cette histoire, n’oublions pas que le Fou c’est l’archétype de chacun de nous.

Premièrement, la Mort avertissait sérieusement le Fou de lâcher prise sur des façons de faire ou de penser, sinon sur des relations qui ne lui convenaient plus. Alors, elle lui rappelait les faiblesses de son ego qui s’accroche sur des situations qui ne le faisaient plus grandir. La Mort donnait au Fou le premier avertissement.

le-triangle-de-la-temperance

Par la suite, la Tempérance vient « tempérer » les choses. Elle n’appartient pas au triangle infernal Mort-Diable-Tour. Elle en est la gardienne. D’ailleurs, c’est peut-être le sens du triangle qui se trouve sur la poitrine de l’archange dans certains jeux de tarot.

Plus précisément, l’archange de la Tempérance joue le rôle de l’ange gardien qui aide le Fou à traverser ce dur passage. Encore une fois, ce sens nous renvoie à la protection divine.

Cliquez sur l'image pour en savoir plus sur la Tempérance.

Un triangle infernal

Par conséquent, cette carte invite le Fou à connecter avec ses valeurs et lui rappelle les bienfaits de l’équilibre, mais aussi de la foi. Elle tente de le préparer à ce qui va suivre.

Ensuite, le triangle se reforme avec le Diable qui lui demande de faire du ménage dans sa vie. À ce stade, il semble bien que le Fou n’ait pas suivi les conseils de la Mort. Il s’est entêté et il est bloqué dans son cheminement. L’appel du plaisir immédiat couplé à l’inertie de la Mort l’a fait basculer dans des dépendances de toutes sortes.

Alors la Tour vient refermer le triangle. Elle apparaît pour réveiller le Fou avec force. Cette carte lui rappelle l’importance de vivre en cohérence avec des valeurs nobles, comme celles proposées par la Tempérance. De plus, la Tour lui demande de conscientiser les lois spirituelles qui gouvernent la vie afin de se mettre en harmonie avec elles.

La conséquence de nos errements

Par conséquent, le prix à payer quand on enfreint ces lois spirituelles, c’est la désorganisation. Et cette désorganisation peut prendre le visage d’une perte, d’une maladie ou de tout autre bouleversement majeur qui détruit ce que l’on a bâti.

Autrement dit, si l’on ne vit pas selon nos valeurs les plus fondamentales, on risque d’en payer le prix, et le réveil peut être brutal.

Démystifier la Tour par un passage difficile

De plus, il existe une autre façon de démystifier la Tour. Parfois, la Tour va annoncer une période de grand chaos qui s’étale dans le temps. Surtout, dans le contexte de la pige du Nouvel An.

Comme expliqué précédemment, la Tour illustre la désorganisation créée par des événements difficiles qui viennent changer durablement notre vie. Cependant, une série d’événements plus ou moins intenses peuvent se produire de façon rapprochée.

Ce ne sont pas de gros bouleversements, mais à la longue, ils créent des situations de stress et de remises en question. L’ensemble de ces événements forcent des adaptations et des prises de conscience qui, au bout du compte, apportent des changements profonds et durables.

demystifier-la-tour

Une carte de conscientisation majeure

En résumé, pour démystifier la Tour, il faut l’expliquer davantage comme une prise de conscience majeure sur le point de se produire, et moins comme un véritable bouleversement de vie. Même si c’est possible, c’est plutôt rare.

Cependant, si on n’arrive pas à faire cette prise de conscience, et à apporter les correctifs nécessaires, c’est la vie qui s’en charge, d’où l’intervention divine représentée par l’éclair. Alors, la Tour cherche à pulvériser les fausses croyances pour construire durablement sa vie sur des valeurs en accord avec soi-même.

On pourrait dire que c’est un mal pour un bien.

Dans la plupart des cas, le bouleversement apporté par la Tour est évitable si l’on agit en amont dès l’apparition des premiers avertissements.

Ainsi, quand la Tour apparaît dans un tirage de tarot, notre premier réflexe devrait nous pousser à nous questionner sur les éléments de notre vie que l’on cherche à éviter à tout prix, ou à enfouir dans les recoins les plus sombres de notre mental.

Sinon, la Tour vient nous rappeler que nous ne sommes pas seul.es sur le chemin de notre vie. Le principe de l’intervention divine qui se profile dans la Tour nous le rappelle avec force. Alors, même si la Tour peut annoncer des moments difficiles, nous pourrons compter sur l’archange de la Tempérance pour nous accompagner dans ce passage.

Pour terminer, dites-moi si ces façons de démystifier la Tour vous aident à mieux saisir ses énergies. Je serais curieuse d’avoir votre impression.

En attendant, que la lumière du tarot vous accompagne !

  • Bonjour Annie,
    Personnellement La Tour n’est pas une carte qui me fait peur. J’y voit un avertissement comme vous l’expliquez très bien. J’apprécie beaucoup les parallèles que vous faites avec la Bible. Beau weekend à vous. Audrey

    • C’est une bonne chose. Ainsi, vous êtes en mesure de bien profiter des messages de la Tour. Je vous remercie pour votre commentaire sur les parallèles avec la Bible. J’essaie de le faire de la façon la plus ouverte et la plus éclairante possible. Un beau weekend à vous aussi!

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Libérez la Grande Prêtresse en vous !

    Et lisez les 78 cartes de tarot intuitivement, en toute confiance.

    Visionnez la première capsule du cours gratuitement !

    >
    Success message!
    Warning message!
    Error message!