La Mort

La puissance de la transformation personnelle. Du chaos naît la lumière...

Tarot des mondes oniriques par Stephanie Pui-Mun Law & Barbara Moore, © 2011 pour la traduction française, Éditions AdA inc. Tous droits réservés.

La-Mort

Ce que la chenille appelle la fin du monde, le Maître l’appelle un papillon

Richard Back, auteur américain


La-Mort

Sur la carte

Dans ce jeu, la Mort est illustrée par le symbolisme du Phoenix qui renaît à partir de ses cendres. L’arbre, symbole de vie et de croissance, sert de nid, de matrice, à cette merveilleuse renaissance. On distingue sous l’oiseau, une sorte de membrane qui rappelle l’ovule fécondé. La mort et la vie forment les 2 facettes d’une même réalité.


Loin de l’image catastrophique de la représentation souvent funèbre de la mort, l’image nous montre une puissante transformation nourrie par la lumière du soleil et la puissance du feu. Le mouvement de l’arcane épouse celui du cercle pour démontrer que le passage de la vie à la mort, et puis le retour à la vie fait partie des cycles immuables de l’Univers.. 

L'univers de la Mort

La Mort nous invite à une transformation.

INTERPRÉTATION

Dans le tarot, la Mort fait souvent peur. Pendant longtemps, et même encore aujourd’hui, on attribue à tort le sens littéral de la mort physique à cette carte, surtout dans les lectures divinatoires. Or il n’en est rien. On peut toutefois lui attribuer une grande puissance, surtout en raison de son pouvoir transformateur. 


L’arcane de la Mort représente justement cette transformation à partir du chaos. Le Phoenix représente bien ce symbole de la vie qui renaît à partir du chaos.


On pourrait jusqu’à affirmer que la Mort est davantage une carte du triomphe de la vie sur la Mort.


Cependant, pour que cette transformation ait lieu, il y a bel et bien mort. Non pas la mort physique, mais la mort de ce qui ne convient plus dans notre vie.


La façon dont nous vivrons cette transformation vers le mieux dépend d’ailleurs de l’entêtement à garder dans sa vie des éléments qui empêchent la croissance. Pour que cette transformation puisse s’effectuer, cet arcane illustre deux conditions nécessaires.

INTERPRÉTATION (SUITE)

Premièrement, quelque chose devra effectivement mourir. Il faut le voir dans le sens d’une fin, d’un retrait, d’une situation qui a accompli son cycle. C’est l’adage du grain qui doit mourir avant de produire un arbre. Le grain doit subir une transformation radicale avant d’évoluer vers l’arbre qu’il est appelé à devenir.


Deuxièmement, cet arcane exprime un caractère inéluctable, pas nécessairement soudain, d’une situation que l’on ne peut éviter. La notion de lâcher-prise accompagne toujours cette carte de tarot.


Cependant, malgré l’aspect définitif qu’apporte cette carte, l’espoir sert de phare. En effet, cet arcane est souvent illustré avec une pointe de lumière qui sert de guide au moment de la transformation. Même si le passage se produit avec difficulté, la lumière nous indique que ça vaut la peine de continuer le chemin vers elle. C’est « la lumière au bout du tunnel ».


Évidemment, la peur associée à cet arcane n’est pas sans rappeler l’angoisse qui accompagne les changements dans nos vies. Cette angoisse est bel et bien réelle.


Cependant, malgré la peur, il ne peut y avoir de croissance sans ces changements nécessaires. Parce que l’absence de mouvement, c’est la mort.

Numérologie

La Mort 13 = (1+3) = 4 | C’est dans la kabbale que l’on retrouve la meilleure représentation du chiffre 4 pour expliquer sa relation avec l’arcane de la mort. À la base, le 4 représente la matière dans le sens d’une matrice pour la vie, ou d’un tombeau pour la mort. C’est aussi la porte, le passage qui ouvre vers l’abondance de la vie.


C’est probablement la raison aussi que l’élément Eau est associé à cette carte, puisque l’eau est une matrice dans la kabbale. On n’a qu’à se représenter le liquide amniotique du fœtus ou les eaux primordiales qui ont façonné l’Univers dans la genèse biblique.  Or c’est dans la matrice (matière) que se forme toute vie, de l’œuf à l’être total. La matrice sert de plan, d’atelier où se construit le monde. Mais il faut en sortir lorsqu’on est prêt, d’où la notion de passage, sinon, la matrice se transforme en tombeau.


Plus précisément, le chiffre 1 représente l’unité, le tout, et le 3 dans la kabbale est symbole de pauvreté, d’humilité, de nudité, de traversée du désert, mais dans lequel se trouve tout le potentiel de vie. On traverse alors le désert de la matrice pour atteindre la porte, le passage vers l’abondance, la richesse, la connaissance.


Durant la traversée, nous développons tout notre potentiel. Nous ne sommes plus pauvres ni nus, nous sommes devenus un être en pleine possession de ses moyens.


La Mort est associée à L’Empereur 4 et à la Tour 16. En fait, la Mort c’est l’Empereur des empereurs. Il ne peut être conquis. On doit le devenir. On doit effectuer sa propre conquête pour devenir l’empereur de sa vie.. 


De plus, son association à la Tour 16 = 4 x 4, nous amène à la matrice de l’empereur, son point de repère, son sanctuaire. Cependant, l’empereur ne peut s’y enfermer, sinon, il ne saura rien conquérir. Le mouvement est primordial. Il risque donc l’éjection forcée ou la mort.

Dans un tirage de tarot

Dans un tirage de tarot, l’apparition de la Mort vous informe qu’une fin va s’opérer dans une sphère de votre vie. Ça peut être la fin d’une relation, un déménagement, un changement de travail. Souvent, cette fin est brutale, difficile et irréversible, ce qui l'identifie avec la souffrance et le caractère inéluctable de la mort physique. Mais elle n'annonce pas la mort physique.


La différence entre la Mort et la Tour, c’est souvent la prise de conscience qu’un changement doit s’opérer, et l’acceptation de faire ce changement. La Tour forcera le changement si vous refusez de le faire.


Souvent, on sait très bien à quoi cette carte fait référence, à moins de vivre dans un déni complet. À l’apparition de cette carte, vous saurez reconnaître l’élément qui doit disparaître de votre vie. Mais, le refus de changer quoi que ce soit pourrait vous aveugler au point où cette carte vous surprendra totalement.


La meilleure façon d’affronter cette fin est de lâcher-prise, et de faire confiance au processus de la vie. C’est dans un tel moment que l’adage qui dit « que ça arrive pour le mieux » prend tout son sens.


Alors, sachez que cette fin, ce lâcher-prise, vous mènera vers quelque chose de mieux, de libérateur. On ne voit immédiatement pas le bienfait de ce changement nécessaire dans sa vie, car le passage peut s’avérer douloureux sur le moment.


C’est lorsque la libération a été totalement aboutie que l’on constate les bienfaits qui en découlent

Ce que vous devez savoir...

Le côté Lumière


La Mort représente toujours une fin inévitable suivie d’un recommencement plus radieux. Elle symbolise le processus de transformation.

Le côté obscur


Nous sommes dans le côté obscur quand nous refusons tout changement ou lorsque nous refusons de devenir ce que nous sommes vraiment.

La carte inversée


Inversée, la Mort signifie souvent une incapacité, une peur ou le refus à faire ce qu’il faut pour aller de l’avant, ou pour changer ce qui doit être changé.

Annie Leblond

Fondatrice de Tarotsphères

Évidemment, la première chose que je fais quand cette carte apparaît, c’est de rassurer ma consultante, et ensuite de démystifier son sens. C’est important de dissiper l’angoisse provoquée par cette carte. Elle illustre bien notre désarroi devant la réalité de la mort et le manque de ressources spirituelles pour bien la comprendre. Lorsque l’on comprend le potentiel de croissance de cette carte, on peut commencer le travail d’interprétation.

Bientôt : cours de tarot intuitif en ligne


Soyez informée de la date de sortie des cours en ligne sur le tarot intuitif 

Inscrivez-vous à l'infolettre le Tarotiel pour tout savoir

sur le tarot et recevez votre mini-guide les 

7 ÉTAPES POUR LIRE LE TAROT POUR SOI

>